La lumière du matin inonde le salon de sa douce chaleur… Une odeur de pain chaud et de chocolat flotte dans l’air…
Mon chez moi, ça restera toujours la boulangerie de mes parents, là où j’ai grandit.

La partie « personnelle » est pourtant petite, un minuscule salon, réduit à chaque nouveau besoin d’entrepôt pour le magasin, une cuisine que je remplissais avec 5copains, des chambres qu’on utilisait peu (sauf pour dormir bien sur :p ) parce que papa était « inversé » par rapport à nous…
J’aime lire dans le salon en écoutant les 33tours de maman.. Mais aussi jouer (et coder en basic 😉 ) sur mon « ordinateur » MO6, sur lequel on mettait la cassette et on allait gouter pendant le chargement… Et ma NES, payée de ma bourse avec l’argent de poche gagné en aidant au magasin, avec mon tout premier Zelda…
Bref…

Je jette un œil au laboratoire à pâtisserie à travers le carreau de la porte… Mmmm papa vient d’étaler la crème pâtissière sur le tour en marbre pour la faire refroidir… Je descends en courant chercher un bol et une cuiller, histoire d’en avoir un peu…

Les escaliers… Ma maison est sur trois étages : en bas, le magasin et la cuisine, au premier, le labo pâtisserie, et le fournil, au second les chambres, et « au dessus du fournil », lieu hautement mystérieux ou s’entassent toutes sortes de choses, a coté du silo à farine… Des sacs (de farine, encore) des moules de toutes formes, et aussi tout ce dont ma mère se sert pour faire ses jolies vitrines…

Le commerce est omniprésent dans les lieux… Et je vous ai pas encore parlé de la sonnette du magasin, sonnant sans cesse, à tel point que je n’y faisait plus attention, même quand maman me demandait de surveiller le magasin 5minutes… Ouuups… :oups:

Ma chambre est à environ 5m du clocher de l’église… Qui sonne, à chaque heure, l’angelus le matin, le soir, mais j’aime ça, ce sont mes repères….
Mon cher et tendre a dormi un jour à la maison. Entre le clocher, la sonnette (des 4h le dimanche, pour les pains au choc de retour de bal), le téléphone, les ouvriers qui parlent fort, et le rouleau avec lequel mon père fait les petits trous de la pâte sablée (on dirait pas mais ça fait vachement de bruit), sans parler de toutes les machines, il n’a pu fermer l’oeil, on ne l’y a pas repris !! Moi j’ai dormi comme un bébé 😉

J’aime aller m’asseoir au coin du four à pain, il est toujours chaud… Je lis, écoute mon walkman, ou rien, je rêve juste…

Et le village… je vous ferai un billet photos un de ces jours sur Viverols… Petit village médiéval, avec son château du moyen âge en ruines, un superbe terrain d’exploration pour les enfants, un endroit bien tranquille pour les ados… Je connaissais les tours, interdites, les prisons, où il fallait ramper sous l’entrée écroulée pour y accéder, les écuries, appréciées plus tard, pour faire griller quelques chamallows accompagnés d’une bonne bière…
Les ruelles, pavées pour certaines, dans lesquelles on a fait les 400 coups, avec les copains du village…

C’est en vrac, mais c’est tout ça mon chez moi, du bruit, des odeurs, un sentiment de bien-être…
Ce retour chez moi était bien agréable, mon cœur est là-bas, même si aujourd’hui, on construit doucement notre petit nid douillet à tous les deux, puis, trois, un peu plus loin, de l’autre côté de la « limite » Loire/auvergne…

Merci @_doudette qui a eu cette idée de billet, vite rejointe par @spads et @manumeunier

Vous aimerez peut-être

3 coms sur “Mon chez moi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web

CommentLuv badge

Vous pouvez ajouter une image a votre commentaire en cliquant ici.