Pour des raisons professionnelles, j’ai du décaler mes vacances en juillet cette année. Du coup, aurevoir les vacances avec la belle famille dans le bungalow… Agacée par cet état de fait, une chose est venue me frapper : mon amie de twitter @MarieShani m’avait demandé de lui faire un peu de pub pour son appartement de Fréjus. Aussitôt je lui envoie un tweet en lui demandant les disponibilités en juillet. C’est OK ! La semaine que nous voulons est libre !!!

1ères vacances à 4, un appartement est finalement mieux indiqué qu’un bungalow, ne serait-ce que pour le confort avec un bébé…

Départ pour le sud, un mélange d’excitation et de stress… J’ai toujours été stressée avant chaque rencontre de personnes connues par le net. Bon, je suis une grande stressée aussi, mais à chaque fois, avant ma rencontre avec Mike et nos comparses du réseau loup, avant ma rencontre avec @dirreve

Nous arrivons, sortie de l’autoroute, après moultes détours pour éviter les bouchons, il est 14h, moi qui pensais arriver dans la matinée…

Marie et son @Pinkfear nous attendent à la résidence. Nous faisons le tour des lieux, et ils nous laissent nous installer et se rendent à la plage. On se pose 5minutes, puis on décide de les rejoindre. Ce premier contact fut bref, et même si on sent bien que ça va coller, l’envie de les retrouver est là.

Direction la plage donc, à 5minutes à pied (et encore) comme nous l’avait dit Marie. On s’installe, et on commence à papoter. Comme d’habitude, à chaque fois c’est la même chose, on se connait, pas physiquement, même si j’avais vu passer quelques photos du diable rose et de sa chère et tendre, mais c’est pas ça qui compte, on se connait, depuis 3ans qu’on se lit régulièrement, qu’on discute via twitter ou facebook. Marie fait partie de la poignée de personnes dont je me sens vraiment très proche sur le net. Ça colle, on discute de tout et de rien, on se raconte nos vies, nos petits soucis, nos joies, nos drames, tout y passe, et d’un coup « maman, j’ai faim » Mais quelle heure est-il bon sang ? ah. 19h, c’est pour ça que le soleil se cache derrière les immeubles !!

Marie a tout prévu, et de son sac magique, elle sort le saucisson, les chips, et les garçons (qui papotent aussi) s’occupent d’aller chercher la boisson… Apéro sur la plage… Magique…

Nos minettes s’entendent comme larrons en foire, et les princesses de @Pinkfear, plus grandes que la miennes, prennent quand même le temps de s’occuper d’elle ♥ Décidément, ça colle avec tout le monde…

Ils ne restent pas avec nous pour dîner, parce que nous avons en notre possession deux petites foréziennes croisées auvergnates qui sont particulièrement crevées, et comme tout le monde sait, cela rime avec chiantes ! (et je reste polie là) Mais on se promet de se refaire ça dans la semaine…

Rendez-vous pris pour le jeudi. Ma fille décompte les dodos (oui, certains décomptent les jours, elle c’est les dodos !!) avant de retrouver ses copines… Ce coup-ci, ce sera l’apéro de midi que nous ferons sur la plage, Mister Pinkfear bossant de nuit, ils doivent partir tôt !

Papotages, papotages, on se connait par coeur, mais on en a des choses à se dire. Marie est passionnante, elle a fait des tonnes de choses, mais on se retrouve sur bien des points, des façons de voir les choses, même si nous n’avons ni le même âge, ni le même parcours, ça me rappelle tellement ma rencontre avec @dirreve. D’ailleurs, je sais que toutes les deux s’entendraient à merveille. La gentillesse incarnée ces deux là. Marie pense à tout, elle nous a cuisiné une pissaladière (j’en salive rien que de l’écrire), son panier de pique nique est encore plein à ras bord (nous aurions pu nourrir la moitié de la plage, c’est pas peu dire !!)

Fin de journée, l’air marin a cuit mes deux minettes…

Pour notre dernière rencontre, ce sera le jour de notre départ. A nouveau nous passons la journée ensemble, nous avons même essayé de faire #bouare Marie, notre rosé bien glacé a eu du succés. Grâce à eux, nous profitons à fond de notre dernière journée de vacances. Nous avons même eu droit au barbecue le soir, et on a décollé du sud vers 22h30, heure locale, pour rentrer dans nos (fraîches) pénates…

Générosité, bienveillance, prévenance, autant de termes qui colleraient parfaitement à ces deux là..

Et Encore une fois se vérifie ma citation favorite d’Alfred de Musset (que j’ai oublié de remettre dans ce blog d’ailleurs)

Quelquefois, il y a des sympathies si réelles que, se rencontrant pour la première fois, on semble se retrouver.

Vous aimerez peut-être

Un com sur “Rencontre au soleil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web

CommentLuv badge

Vous pouvez ajouter une image a votre commentaire en cliquant ici.